un espace pour vivre autrement notre société et nos rapports humains

L'association Co’errance propose un espace, un lieu, un temps pour la rencontre, l’échange, le partage entre l’humain et l’humain. Sans rôle, sans fonction, sans thème, sans objectif autre que le fait de se retrouver pour être moins seul, pour être écouté ou pour parler, pour partager un repas ou boire un verre ensemble, échanger ou se taire, pouvoir être regardé comme personne humaine dans sa globalité et non partiellement en tant que « cas médical ou social ». Face à un système ayant favorisé l’individualisme et par conséquent la solitude, face à l’augmentation des problèmes de pression professionnelle, de dépression à toutes les classes d’âges et notamment chez les jeunes, nous nous sommes interrogés sur les causes et sur les propositions à offrir. Le groupe réuni autour de la « table de Co’errance » engage donc une action qui s’inscrit probablement dans cette prise de conscience d’une désagrégation progressive des liens sociaux avec son corollaire d’isolement social. Notre travail a commencé en 2004, proposant à toutes personnes de se retrouver autour de la « table de Co’errance » pour mettre en commun leurs expériences de vie dans le cadre d’un café-restaurant de la cité. Cette idée nous est apparue comme une possibilité originale de rencontres favorisant l’échange dans la convivialité au-delà des cloisonnements sociaux, professionnels ou générationnels. L’enrichissement dans la rencontre de l’autre, l’accueil dans le non jugement participent ainsi à la lutte contre l’isolement en favorisant le soutien, le maintien et/ou la création du lien social. Proposant une manière de penser et de vivre qui réclame la participation active de tous les citoyens, Co’errance favorise le soin dans le social ou à l’inverse, développe le social dans le soin. En favorisant ces « rencontres citoyennes », elle affirme son attachement aux principes démocratiques qui donnent à chacun le droit de coopérer à l’élaboration et/ou à la conduite de projets. Elle signifie et promeut par sa démarche le droit à l’altérité et à la reconnaissance des besoins fondamentaux de l’homme. À la table de Co’errance chacun paie sa consommation comme dans n’importe quel café. C’est un espace proposé où l’on peut venir quand on veut, à l’heure que l’on veut, le temps que l’on veut. Ouvert toute l’année, tous les mardis soirs dans différents lieux de la ville, cet espace peut être un réconfort par le seul fait qu’il existe même si l’on n’y vient pas. Un espace qui offre une présence et une permanence dans le temps. Un espace pour se soutenir mutuellement et passer de petits moments de vie ensemble. Un espace pour parler de tout, de rien, de soi, des autres, du monde, d’hier ou de demain, de sport ou de musique, de religion, de cinéma… Un espace pour tout et pour tous… Un espace où l’homme rencontre l’homme. Béatrice Louis, Charles Spitaleri, août 2011

Association Co'errance - case postale 218 - 1224 Chêne-Bougeries - assoc.coerrance@gmail.com

©www.jadoremagraphiste.ch